Harcèlement au travail

Bien que vous puissiez penser que le harcèlement sexuel sur le lieu de travail est un artefact du siècle dernier, il est malheureusement toujours là et bien là. En fait, un sondage mené par Cosmo auprès de milliers d’employées à temps plein et à temps partiel a révélé qu'une femme sur trois avait été victime de harcèlement sexuel au travail.

Le mouvement #MeToo concerne deux choses liées entre elles : Agression sexuelle et harcèlement sexuel. Certaines femmes partagent leurs histoires, tandis que d'autres écrivent simplement #MeToo pour être solidaires des autres survivantes. Les histoires qui ont émergé au cours des derniers mois sont déchirantes, bouleversantes et trop familières.

Voici les mesures que vous pouvez prendre si vous avez été victime de harcèlement sexuel au travail et que vous n'avez pas de service des RH, selon les experts.

Demandez au harceleur d'arrêter

La première chose qu'une personne victime de harcèlement au travail devrait faire est de demander à l'harceleur d'arrêter.

Identifiez les paroles, les gestes et dites-leur que vous considérez ces actions comme inacceptables ou non désirées, et demandez leur d'y mettre fin. Si ça continue, vous devriez parler à votre supérieur immédiat et signaler l'incident.

Abordez la question avec la personne la plus importante

Bien sûr, la question devient beaucoup plus compliquée lorsque le harceleur est votre patron ou quelqu'un d'autre qui a plus de pouvoir que vous dans l'entreprise. Lorsqu'il n'y a pas de service des ressources humaines à qui signaler les problèmes, aborder la question avec la personne la plus haut placée de l'entreprise. Si elle fait bien son travail, elle fera appel à un conseiller juridique externe pour examiner l'allégation et recommander des solutions.

Déclarer à la HALDE

La HALDE est la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité. Il s'agit de l'organisme gouvernemental chargé d'enquêter sur les allégations de harcèlement au travail. Si vous avez l'impression que votre plainte n'a pas été traitée correctement - ou que vous avez fait l'objet de représailles pour avoir porté plainte vous pouvez faire appel à ce service.

Les employeurs peuvent être tenus responsables des actions de leurs employés. C'est la responsabilité de votre patron d'offrir un milieu de travail exempt de harcèlement. Que votre entreprise dispose ou non d'un service des ressources humaines, elle est légalement responsable de tout harcèlement qui se produit sous son toit.